Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 08:08

Chaque année, durant l’hiver austral (de juillet à octobre), les baleines à bosse (Mégaptèra novaeangliae) entreprennent une migration depuis les eaux de l’Antarctique pour venir se reproduire dans les eaux chaudes des tropiques, comme dans le sud-ouest de l’océan Indien. En Antarctique, là ou les eaux sont très riches  en nourriture, elles se sont gavées pendant plusieurs mois pour préparer cette migration d’environ 5000km.

Leur alimentation est alors essentiellement composée de petits poissons et de Krill (crevette). Dès qu’elles commenceront leur périple vers les tropiques, elles jeuneront durant presque 6 mois ! Elles se consacreront pendant uniquement à la reproduction.

 Elles viennent dans ces eaux chaudes pour éviter aux nouveau-nés un choc thermique trop important lors de la naissance !








Les adultes mesurent entre 11 et 17 mètres (les femelles sont plus grandes d’environ 1,5mètre). Les adultes pèsent entre 35 et 40 t. Les nouveau-nés mesurent un peu plus de 4 mètres pour un poids allant de 700 à 1000kg.


Pour approcher ce mammifère marin, il y a une charte à respecter : ne pas s'approcher trop près (en bateau, rester à au moins 100 mètres des animaux et éteindre les moteurs) ni courser les baleines, afin de respecter au possible leur tranquilité.


Toutes les photos qui suivent on été prises samedi par nos appareils photos !


Photo de nageoire : la baleine la frappe sur l'eau avec grand bruit !

 

On aperçoit les baleines de loin grâce à leurs sauts spectaculaires hors de l'eau : 25 tonnes qui bondit dans les airs et retombent dans l'eau... c'est impressionnant!

Saut d'une baleine


Les femelles mettront  bas les jeunes conçus l’année précédente et entameront un des rituels de séduction. Les males chanteront pour séduire les femelles des jours durant, les sauts et autres manifestations de surface sont des démonstrations (que l’on à pu observer durant le safari baleine).

 

Nageoire codale, différente et unique d'une baleine à l'autre, c'est ainsi que les spécialistes les reconnaissent d'une année à l'autre.


Nous avons entendu leur chant !  

 

Elles sont passées parfois très près de nous ! Une baleine et un baleineau ici.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens