Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:50

Apprêtées de leur masque de beauté, de leur salouva et de bijoux en or, les femmes se réunissent entre elles dans les villages de Mayotte pour s’abandonner au m’biwi. Au son rythmé de deux claves de bambous qu’elles entrechoquent, les Mahoraises se déhanchent. C’est la danse festive du m’biwi, ont interprétée par exemple lors des cérémonies de mariages pour féliciter la mariée.

                                                                                         

Lors du déba, autre danse traditionnelle et culturelle extrêmement populaire à Mayotte, les femmes se parent de leurs plus beaux bijoux et décrivent de lents et élégants mouvements de mains. Les épaules se balancent voluptueusement en arrière telles des vagues d’un océan paisible, dans un hymne à la féminité et à la douceur envoutante.

 

   

Le wadaha renoue avec les origines africaines de l’île. Cette danse dite « du pilon » célèbre la fertilité. En chantant, les femmes soulèvent adroitement le pilon dans un rythme effréné, le lancent, l’introduisent dans le mortier en bois, et recommencent sans fin…

 

   le pilon est au centre du groupe de femmes  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens