Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 14:43

Dimanche 12 octobre 2009, a été diffusé "Enquête exclusive" sur Mayotte sur M6.

Nous n'avons pas pu le voir car nous n'avons pas de télé par choix.
Le "Enquête exclusive" sur Mayotte est probablement en ligne sur le site de M6, pour ceux qui voudraient aller le voir. Impossible pour nous avec du bas débit de visionner une seule vidéo sur Internet. Nous ne vous donnerons donc pas d'avis sur ce reportage.

Nous vous relatons juste un article sur le sujet d'un journal local :

" "Mayotte: les aventuriers de la France perdue" était le sujet de l'émission "Enquête exclusive" diffusée sur M6 dimanche soir. Le programme présenté par Bernard de la Villardière a rassemblé 1.269.000 personnes soit 11.8% de part de marché. Le ton racoleur de l'émission n'a pas été du goût de tous. "J'ai été profondément choqué par le sujet. On assiste à une prise de parti incroyable des auteurs du reportage et à un dénigrement total de l'île de Mayotte", nous écrit un lecteur. L'émission est rediffusée (sur M6) ce lundi 12 à 21h15 et ce mercredi 14 à 23h10 (heures de Mayotte). "

Nous n'allons pas polémiquer sur le sujet mais vous faire part ci-dessous d'un nouvel article de la presse locale sur le sujet.

Pour ceux d'entre vous qui ont vu le reportage, la vie réelle à Mayotte est reflétée dans ce site et dans nos newsletters, pas forcément dans ce reportage. Nous ne nous retrouvons pas du tout dans ce qui serait dit dans ce reportage. Nous sommes de plus en plus heureux de ne pas avoir la télévision avec tous ses travers...

 

N'hésitez pas à venir constater la réalité de Mayotte en nous rendant visite !

 

"Le reportage qui dénigre Mayotte

 Le sujet a choqué tous ceux qui l’ont vu, à Mayotte et en Métropole, tous ceux qui connaissent l’île ont tout de suite réagi. Une des émissions phare de M6, Enquête exclusive, consacrée à Mayotte, a été diffusée dimanche soir et rediffusée cette semaine. Elle a rassemblé 1.269.000 personnes, soit 11.8% de part de marché. Les images et les mots sont chocs, le style délibérément racoleur, les amalgames, les photos violentes d'archives sont ressorties pour l'occasion : dugong découpé, tortues dépecées, émeute du 27 mars…

 

T andis que certains dénoncent un parti pris, d’autre y voient une volonté de dénigrer Mayotte et ses habitants dans une période où l’ile est en plein dans le processus de départementalisation. Le reportage jongle entre l'émeute du 27 mars (évènement exceptionnel qui a duré une journée), les courses poursuites entre la Paf et les sans papiers, et pour la partie consacrée à la nature ce sont les massacres de tortues, de dauphins (sic !) et de lamantins qui semblent avoir retenu l’attention des journalistes.

Le thème mis en avant par les journalistes lors de leur venue sur l'île était : Mayotte, à l'aube de la départementalisation. Ils se sont ainsi longuement entretenus avec le préfet, le vice-recteur, les services en charge des finances, du foncier… Mais rien n'est apparu à l'écran dans ce reportage de près de 52 minutes, comme lorsque l'équipe de Thalassa était venue faire un reportage sur Mayotte et avait diffusé un reportage sur… Anjouan et les clandestins qui tentaient de venir sur l'île. Il faut "vendre" de l'audience et il faut que ce soit le plus "trash" possible, faire peur, inquiéter, grossir les traits.

Selon nos informations, le sujet de M6 a été retravaillé après visionnage par Bernard de la Villardière et son équipe qui le voulaient plus percutant pour le téléspectateur. Certaines scènes présentant des passages valorisant sur l’ylang-ylang et les makis ont été coupées par la direction de l’information de M6, nous a révélé Patrick Millan, "l'animateur le plus populaire de Mayotte", fortement impliqué dans ce reportage.

Le résultat est là. Visionnée lors de sa première diffusion par plus d’un millions de téléspectateurs, le reportage surfe sur la vague d’hostilité provoquée en France par l’annonce de la départementalisation de Mayotte, mettant en avant la violence, la sauvagerie de la population qui détruit la nature, mange ses animaux, enchaine ses enfants dans les écoles coraniques, vit au milieu de favelas, pourchassant jour et nuit les clandestins… Une petite partie de vérité pour énormément de préjugés, d'amalgames, et un regard résolument tronqué, réducteur, dévalorisant sur Mayotte."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens