Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 07:32

A Mayotte, en tout cas où on habite, l'animation est permanente.


Déjà la densité de population fait que tout le monde vit à des heures différentes. Et comme cela ne dérange personne de crier dans la rue à toute heure de la nuit ou d'écouter la musique fort sur le téléphone...


Mais c'est comme cela et personne ne se plaint.


Quand une rue est bloquée pour une fête, quand un voisin fait du bruit jusque tard dans la nuit, tout le monde se dit qu'il faut le laisser car le lendemain ce sera sans doute soi-même qui en fera de même.


Les vendredis et samedis soirs sont toujours prétextes à des fêtes très animées qui ne commencent réellement que vers 23H.


De plus, un "bakoko" (papy) habite à notre carrefour et passe ses journées (dès 6H du matin) à rigoler avec tous les passants. Il est surnommé "Louis de Funès". Très sympa ! Il ne parle pas français mais on lui adresse tous les jours des politesses en Mahorais ou en Arabe qui lui font très plaisir.


Parfois, il y des chants des hommes à la mosquée à 30 mètres de chez nous.

D'autres fois, c'est un cortège qui passe devant nos fenêtres, rempli de couleur, avec des chants.


La semaine dernière, une sorte de "retraite aux flambeaux" est passée devant chez nous. En demandant aux participants ce qu'ils fêtaient, aucun a été capable de répondre : ils font juste la fête, c'est tout !


Quelques mzungus (hommes blancs) ont un peu de mal avec cette animation permanente et cela crée des conflits de voisinage, ou bien ils déménagent dans un "ghetto" de mzungus...

 

 

P1040813.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens