Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 08:23

Mayotte est prénomée l'île aux parfums. On y trouve de nombreuses fleurs avec des arômes délicats. Mais je suppose que d'autres îles de la région (Zanzibar, Nosy Bé, les Comores) s'arrogent ce titre.

Cependant Mayotte peut s'arroger le titre l'île au lagon, car le sien est vraiment fabuleux.

 


Il existe moins de 10 double barrières de corail à travers le monde. Celle de Mayotte en fait partie. Ourlée d'un récif frangeant, l'île est protégée du grand large par une seconde barrière qui l'entoure à quelques kilomètres des côtes.

 

Passe en S


 

Seule 2/5 de la superficie du lagon serait connue et cartographiée. Le récif barrière est pratiquement inconnu, seuls les secteurs de la passe en S et de Pamandzi ont fait l’objet d’études.

 

De nombreuses passes permettent l'échange avec le grand large. La plus célèbre, la passe en "S", est ce qui reste de la rivière Kwalé (entre Passamainty et Tsoundzou) sous l'influence du réchauffement qui a suivi la dernière glaciation (entre -20 000 et -3 000 ans) et de l'enfoncement de l'île. C'est ce double événement qui a permis la naissance de la barrière : les coraux se sont développés en épaisseur au fur et à mesure de la montée des eaux. Dans le même temps, un second récif frangeant naissait sur le nouveau pourtour de l'île. Une autre particularité qu'on ne retrouve que dans deux endroits de la planète : la double barrière qui s'étale sur 18 km au sud, dont la formation peut peut-être s'expliquer par un ancien relief (une île?) posé là et autour duquel les coraux ont pu se développer.

Avec ses 1 500 km², alors que l'île n'en fait que 374 km², le lagon s'étale sur une largeur allant de 3 à 15 km des côtes sur une profondeur pouvant atteindre 90 mètres. Sur 197 kilomètres, la barrière encercle Mayotte, la préservant des éventuels périls exterieurs. Elle transforme le lagon en un lac où 35% des espèces de cétacés existant sur la panète se retrouvent ici, des baleines aux dauphins en passant par le dugong .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens