Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:22

A Mayotte, tout évolue très (trop ?) vite !

 

Il y a encore quelques années, il n'y avait que peu de routes, des maisons en structure traditionnelle, pas de grandes surfaces,...

 

Désormais, le nombre de voitures explose (avec son lot de bouchons...), tout le monde a un téléphone portable, une télévision,...

Nous avons vécu l'arrivée de la TNT en novembre 2010.

 

Nous allons vivre l'arrivée de l'internet haut débit en février 2012 normalement.

 

C'est une nouvelle évolution qui vient d'être annoncée : Air Austral ouvre une ligne directe aller-retour Mayotte-Métropole le 30 octobre 2011.

Cela ne se faisait pas pour l'instant (Corsairfly fait l'aller Paris-Mayotte en direct mais le retour avec escale).

 

Ce vol direct Mayotte-Métropole est attendu depuis des années. Tout le monde attendait aussi logiquement une baisse des prix avec 2000 kms de moins à parcourir par rapport à la Réunion...

 

Or, aucune baisse de prix ne se profile !

 

La cause avancée serait le pris plus élevé du kérozène à Mayotte par rapport à la Réunion...

Mais le représentant d'Air Austral s'engage à appliquer une « réduction de 100 euros dès que le prix du kérozène baissera », renvoyant la balle dans le camp de Total, qui fournit le carburant, et des autorités locales qui peuvent influer sur ce prix.


Bon, ne faisons pas la fine bouche : les vols ne dureront plus que 8H au lieu de 14H !

En basse saison, le Boeing 777-200 LR d'Air Austral effectuera trois rotations par semaine.

En haute saison, un vol supplémentaire sera mis en place.


Les nouveaux Boeing ont une capacité de 316 passagers en classe loisir et permettront d'emmener 15 tonnes de fret. Ils seront capables de décoller et d'atterrir à Mayotte en pleine charge, ce qui était le problème jusqu'à aujourd'hui. Corsairfly fait déjà du ''semi-direct'' : les appareils arrivent à Mayotte avec des réservoirs en grande partie vides alors que le décollage avec les réservoirs pleins n'est pas possible. Il faut alors faire une escale, à Madagascar, par exemple, qui dispose d'une piste suffisamment longue pour des décollages à pleine charge.


 

DSC01726-1


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens