Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 08:20

Depuis que nous sommes là, les télés aiment venir faire des reportages sur Mayotte : après "Enquête exclusive" et "Reportages", c'est au tour de "Thalassa".

Mais c'est sans doute plus lié à la départementalisation qu'à notre présence...


Ainsi, une équipe du magazine Thalassa a passé 5 jours à Anjouan et 7 jours à Mayotte.

 

 

Juliette Lambot, la journaliste de l’équipe, explique : « Nous allons monter une émission spéciale Comores, avec plusieurs points phare : la Grande-Comore, les Iles Eparses, le Parc marin de Mohéli et le portrait de Mayotte et d’Anjouan ».

Le gros morceau du reportage est l’immigration clandestine : « nous avons rencontré beaucoup de passagers, clandestins ou non à bord du « princesse Caroline » [bâteau qui relie Mayotte à Anjouan], ce sont autant d’expériences humaines que l’on intégrera au reportage. Nous allons également établir un parallèle entre l’interview du préfet de Mayotte et celui du président de l’union des Comores Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui n’ont pas vraiment la même vision de l’avenir… »

L’équipe a enquêté également sur la départementalisation « sans interviewer de politiques, mais en allant au devant des habitants, comme une pêcheuse traditionnelle, une infirmière ... »

L’émission sera diffusée le 7 mai.

Ce qui les a le plus marqué : « la joie de vivre à Anjouan ! ».

Mayotte commencerait-elle à déteindre sur la métropole : elle perdrait sa joie de vivre ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> J'ai hate de voir ce reportage. Il est rare qu'on parle de Mayotte et ses insulaires sans omettre l'angle de la clandestinité. C'est dommage.<br /> Je ne suis pas contre que "le journaliste" fasse son boulot qui est celui de l'information et la vérité, mais à ma connaissance, il n'y a jamais eu de reportage sur Mayotte autre que sur ce<br /> thème.<br /> Mon impatience est sur le fait que pour une fois l'équipe de Thalassa a essayé de véhiculer une autre image, en espèrant que je ne me trompe pas. Ces types de diffusion véhiculent une mauvaise et<br /> je dirai même qu'elles inhibent au développement de l'île, vu sous l'angle des investisseurs extérieurs; car ceux-ci ne sont pas attirés par de telles conditions.<br /> <br /> Serait-il possible de voir la vidéo si elle circule déjà sur la toile?<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens