Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 06:41

C'est primordial à Mayotte mais également à l'échelle mondiale !

 

A Mayotte, le taux de remplissage de la retenue collinaire de Combani qui approvisionne le sud de l’île est désormais satisfaisant (83%), et de celle de Dzoumogné, qui posait problème pour alimenter le nord, vient d’atteindre 40% du plein. Mayotte s’en sort bien.

 

La nature vient de nous aider avec de nombreuses pluies mais toutes les années ne seront pas ainsi...

 

Des mesures évoquées par les autorités pour avoir plus d'eau disponible semblent indispensables :

- développer le captage en rivière

- réparer les fuites sur le réseau

- exploiter les forages

- multiplier la capacité de l’usine de dessalement de Petite Terre

- réaliser une 3ème retenue collinaire

 

Mais, à un moment, la Terre ne pourra plus donner assez d'eau face à une consommation exponentielle. Les autorités de Mayotte appellent donc à des gestes qui permettront d’économiser la ressource. Ils feront l’objet d’une grande campagne d’information, de spots télé et d'une note d’information sur les factures d'eau.

 

Quelques conseils simples sont donnés pour préserver la planète pour les générations futures :

- utiliser l'eau de pluie quand on fait la vaisselle ou, au minimum, arrêter l'eau du robinet quand on fait la vaisselle (éviers 2 bacs préconisés)

- utiliser l'eau de pluie pour se laver

- arrêter l'eau du robinet pendant le lavage des dents : un verre d'eau suffit pour rincer sa bouche

- privilégier le besoin naturel dans la nature plutôt qu'user une chasse d'eau à chaque besoin

...

 

Certains de ces gestes peuvent entraîner des réactions du type "C'est sale !" pour ceux qui vivent dans une société qui recherche l'hygiène à tout prix, le zéro risque. Mais ce sont ces réactions qui noircissent l'avenir de notre planète !

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 06:32

Pour les mauvaises langues qui aiment décrier l'Outre-Mer, sans même le connaître pour certains, Mayotte vient de donner une leçon de civisme dans le cadre des élections cantonales !

 

En effet, avec 64.55% de taux de participation, Mayotte est le département qui a le plus fort taux de participation !

 

Mayotte a également le record du canton avec le plus fort taux de participation :  le canton de Bandraboua avec 76,43%.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 15:43

Conseil Général

08h00 : Accueil et réception des invités

08h15 : Vernissage de l’expo dates « Histoire d’un combat »

Ancienne place du marché

08h30 : « Maoulida Chengé »

Hémicycle du Conseil Général

08h45 : Début de la séance du renouvellement de l’assemblée

09h00 : Election de l’exécutif de l’assemblée

09h15 : Suspension de séance

10h15 : Reprise de la séance

11h00 : Fin de séance et installation du Département de Mayotte

*************************************************************************************************

Pamandzi

12h00-12h30 : Départ Barge de la délégation des 101 Femmes pour l’accueil de la ministre de l’Outre-mer à l’aéroport de Pamandzi

13h30 : Arrivée de la ministre de l’Outre-mer à l’aéroport de Pamandzi Accueil populaire par les 101 femmes et une délégation de la commune de Pamandzi

14h45 : Départ Barge de la ministre avec délégations

Conseil Général

15h15 : Arrivée de la ministre en cortège de véhicules

15h25 : Accueil de la ministre par le président du Conseil Général Bureau du président du CG

15h45 : Discours du président

16h00 : Discours de la ministre

16h15 : Remise de médailles frappées par la Monnaie de Paris aux conseillers généraux

16h45 : Inauguration de la plaque du département

16h55 : Visite de l’expo date

17h45 : Départ pour le parvis du comité du tourisme en cortège de véhicules

Parvis du Comité du tourisme

17h20 : Arrivée de la ministre

17h25 : Discours du maire de Mamoudzou

17h35 : Discours du président du Conseil Général

17h45 : Prise de parole de la ministre

17h55 : Inauguration de la plaque dénominative du parvis

18h00 : Hymne national chanté par la chorale des 101 enfants

18h05 : Danses traditionnelles

18h15 : Départ de la ministre vers le ponton plaisance en cortège de véhicule puis vedette

18h30 : Souloubou (Danse populaire)

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 15:40

Ce jeudi 31 mars Mayotte deviendra officiellement le 101ème département français. Un événement attendu avec impatience par des générations de mahorais. Des millions de personnes à travers le monde suivront l'évènement grâce aux nombreux journalistes présents sur place.

 

Les écoles seront fermées pour permettre aux élèves de "participer à la célébration de la départementalisation" !

 

La journée sera placée sous le signe de la fête populaire et de "l’institutionnel".

 

Un moment symbolique sera la remise de pièces aux conseillers généraux. Il s'agit de pièces de 10€ en argent, qui seront ensuite en vente dans les bureaux de Poste. 26 ont été frappées pour les 26 régions françaises l'an passé et une 27ème était prévue en 2011… pour le nouveau département-région de Mayotte.

 

Danses traditionnelles, chants et bénédictions religieuses éclateront de toute part !

 

Le Conseil Général s’active à la préparation d'une autre grande fête populaire, avec des invités de l'extérieur, qui se déroulera sur deux ou trois jours, les 25, 26 et 27 avril (férié) prochains.

 

Pour fêter la départementalisation de Mayotte, la Fédération des associations mahoraises de l’Hexagone appelle tous les Mahorais et sympathisants à venir célébrer l'évènement le 31 mars à la Place du Trocadéro, en face de la Tour Effel à Paris, à partir de 15h. Des danses traditionnelles sont déjà au programme.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 08:11

 

La vanille de Mayotte est gonflée de saveurs suaves et épicées. Avec l’ylang-ylang, la citronnelle, le gingembre, le curcuma, le clou de girofle, le piment et la noix de muscade, le fruit de l’orchidée à valu à Mayotte l’appellation d’ « île aux parfums », en plus de celle d’ « île au lagon ».

 

Son label –vanille Bourbon- est synonyme de très grande qualité. Le vanillier, dont la tige volubile s’enroule telle une liane aux feuilles charnues, contribue à faire vivre près de 250 planteurs. Seconde culture d’exportation jusqu’en 2005, après les poissons nés de l’aquaculture, la vanille est essentiellement vendue sur place. En 2008, grande fierté pour les Mahorais, la vanille de Mayotte a obtenu trois médailles au concours général agricole.  Sa culture et sa préparation nécessitent des soins longs et attentifs. La capitale de la vanille mahoraise est Chiconi.

 

                                                                                          

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:50

Apprêtées de leur masque de beauté, de leur salouva et de bijoux en or, les femmes se réunissent entre elles dans les villages de Mayotte pour s’abandonner au m’biwi. Au son rythmé de deux claves de bambous qu’elles entrechoquent, les Mahoraises se déhanchent. C’est la danse festive du m’biwi, ont interprétée par exemple lors des cérémonies de mariages pour féliciter la mariée.

                                                                                         

Lors du déba, autre danse traditionnelle et culturelle extrêmement populaire à Mayotte, les femmes se parent de leurs plus beaux bijoux et décrivent de lents et élégants mouvements de mains. Les épaules se balancent voluptueusement en arrière telles des vagues d’un océan paisible, dans un hymne à la féminité et à la douceur envoutante.

 

   

Le wadaha renoue avec les origines africaines de l’île. Cette danse dite « du pilon » célèbre la fertilité. En chantant, les femmes soulèvent adroitement le pilon dans un rythme effréné, le lancent, l’introduisent dans le mortier en bois, et recommencent sans fin…

 

   le pilon est au centre du groupe de femmes  

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:08

Les plus anciennes traces de peuplement à Mayotte remontent au VIIIe siècle. Les premiers habitants seraient des Bantous originaires d’Afrique de l’Est. À partir de XIIIe siècle, l’île entre sous l’influence de clans venus de la côte swahilie et sudarabique. Puis au XVIe siècle, des migrants Chiraziens établissent sur l’île des sultanats. Une grande division va régner sur l’archipel des Comores. Arrive à l’époque des « sultans batailleurs » puis des invasions malgaches. Andriantsouli, ancien roi Sakalave converti à l’islam, qui s’est proclamé sultan de l’île, cède Mayotte à la France le 25 avril 1841.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 07:41

Une attention particulière est portée à la chevelure qui, pour répondre aux critères esthétiques, doit être brillante. Pour ce faire, les feuille de kapokier sont pressées et leur jus appliqué sur les cheveux puis rincé. Le tressage est la coiffure traditionnelle, agrémenté de broches et de peignes en or. La nuit, les femmes parent leur chevelure de fleurs dont les parfums auraient des effets aphrodisiaques…

 

   

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:19

                                                                                                               

Sensibles à leur apparence physique, les femmes de Mayotte perpétuent un art de la beauté à la fois traditionnel et original. Les soins de la peau sont encore élaborés à base de plantes, de fleurs et d’épices, comme les essences de jasmin, d’ylang-ylang, de vanille, canelle, vétiver… La noix de coco constitue à elle seule un véritable produit de beauté. Son lait nettoie la peau en profondeur tandis que son huile, utilisée en massage, la nourrie et la régénère.

 

le msindzano

 

La poudre de bois de santal, dont est fait le masque de beauté, ou msindzano, est l’élément essentiel du maquillage des femmes mahoraises. En frottant un morceau de bois de santal sur une pierre de corail, le grain fin de cette « table à masque » transforme le bois en poudre. Les femmes y ajoutent quelques gouttes d’eau puis appliquent sur le visage la pâte blanche et onctueuse obtenue, soit sous forme de masque soit en dessinant des motifs ornementaux qui se répètent. Ce maquillage traditionnel fournit un écran naturel contre le soleil et gomme les impuretés de la peau. Donnant aux femmes un charme exotique, le msindzano, qui peut être préparé avec d’autre s poudres comme le safran ou le curcuma, est un outil de séduction au parfum naturel.

                                                               

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 07:17

Plus d’une vingtaine d’îlots (Chissioua en mahorais) sont répartis dans le lagon, à l’abri de l’océan. Imposants par leur taille et associés à une végétation luxuriante, tels M’tsamboro ou M’bouzi, ils offrent d’agréables escales nautiques et terrestres. D’autres, plus petits, permettent d’accoster et de profiter de la tranquillité des plages ou de la plongée en apnée sur les récifs.

 

      

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens