Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 06:22

 

Nous sommes en plein hiver austral, caractérisé par de la fraîcheur et de la sécheresse.

 

Les journées sont idéales : entre 27 et 30°C la journée et cela descend à 18-19°C la nuit.

 

Du coup, les nuits sont très agréables quand le taux d'humidité n'est pas trop élevé.

 

En un mois, il n'a plu qu'une seule fois : une petite demie-heure très tôt un matin !

 

Quelques averses plus fréquentes seraient quand même bienvenues pour les retenues collinaires et pour qu'il y ait moins de poussière...

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 09:04
L'Aïd el fitr marque la fin du Ramadan.

Il marque, pour les musulmans, tout au moins ceux qui ont pratiqué le quatrième pilier de l'islam, la célébration de la fin du mois du Ramadan.

 

Tous les ans, la date de l'Aïd al-Fitr est avancée de 10, 11 ou 12 jours par rapport au calendrier grégorien car le calendrier musulman est lunaire.

La date de l'Aïd al-Fitr est le jour suivant le dernier jour du mois sacré de ramadan : il arrive donc 29 ou 30 jours après le début du mois de ramadan, selon les années.

   Le fidèle s'acquitte de l'aumône de la rupture du jeûne ou Zakat al-Fitr. La prière (salat al aïd) a lieu en début de matinée et est effectuée soit dans une mosquée, soit dans un mossalla permettant de rassembler plus de fidèles.

La tradition musulmane ou sunna veut que le musulman prenne son petit déjeuner, préférablement composé de dattes, avant de se rendre à la prière.

Après la prière et selon les pays, les fidèles, mais aussi les non croyants et les enfants visitent leurs proches et amis afin de leur présenter leurs vœux de l'Aïd.

 

Le jour de l'Aïd est arrêté par l'observation du ciel et dépend de la position géographique de ceux qui observent l'arrivée du croissant de lune ce qui explique des différences selon les pays.

 

A Mayotte, certains auraient vu un croissant de lune lundi soir. Il a donc été diffusé le lundi soir vers 21H que le mardi 30 août serait férié. Mais le Grand Cadi, ne croyant pas ceux qui ont vu le croissant de lune, a changé la décision à 3H du matin pour dire que l'Aïd serait le mercredi 31 août... Beaucoup avait retiré leur réveil pour le mardi matin, pensant qu'il serait férié...

 

En effet, les fêtes musulmanes donnent droit à un jour férié à Mayotte.

 

 

Tout le monde s'est mis sur son 31 : la plupart des hommes sont habillés en sultan et les femmes ont mis leurs plus beaux bijoux !

Partager cet article
Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 08:13

Mayotte et ses étalages très colorés !

 

DSCN3321

 

 

DSCN3322.JPG

 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 07:30

Elle n'existe que depuis 2003.

 

Il y a de nombreux problèmes d'adressage de courrier.

 

Gregory Kromwell, sous-préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse, dit que cela dépend

« de la démarche volontariste de nos élus car la dénomination et la numérotation des rues demeurent des conditions sine qua non du bon acheminement des lettres ou imprimés administratifs, dans les cas du Revenu de solidarité active (RSA) ou les impôts locaux ».

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 07:18

Ces extraits sont issus de l'article "Tama : Portes ouvertes sur la difficulté d’être parent à Mayotte" du site Malango.

 

" Caché sous le mot « parentalité », l’exercice quotidien de la fonction de parent n’est facile nulle part. A Mayotte, se rajoute le conflit entre tradition et modernité, qui est sans commune mesure avec le décalage entre parents et enfants en métropole.


(...)


Car le bouleversement est énorme : « il n’y a pas si longtemps, la scolarité n’existait pas pour les filles. Les conflits étaient gérés par une juridiction de droit local, avec des tribunaux de cadis qui donnaient leur verdict dans les affaires familiales : lorsque des parents n’arrivaient pas à gronder un enfant, ils le remettaient au foundi coranique (...) . Et d’un coup, tout cela a été médiatisé et montré du doigt. Ils n’ont pas compris ».

 

S’en est suivi un revirement à 180°, avec des parents qui ont eu peur de donner une simple fessée à leurs rejetons de peur que quelqu’un porte plainte. Episode qualifié « d’enfants du juge » par les mahorais. « Les familles sont actuellement désarçonnées, il faut leur expliquer que la fessée ou la gifle ne sont pas à ranger dans de la maltraitance » » complétait Nafissata Mouhoudoir de la DJSCS (Direction de la Jeunesse, des sports et de la Cohésion sociale, ex partie de la DASS).

 

(...)

 

Une des interventions les plus remarquées fut celle de Said Archimed, Céméa : « le décalage serait moins violent si le professeur mzungu, au lieu de réagir en disant « mais c’est dingue vos habitudes ou votre Coran ! », répondait aux traditions racontées par les élèves par « ok ! c’est comme ça que cela se passe ici, merci de m’avoir informé. Car l’éducation nationale a oublié les parents et les richesses de cette société, pour ne se préoccuper que des enfants ! ».

 

(...) "

Partager cet article
Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 08:14

La population à Mayotte est passée de 131 368 habitants en 1997 à 186 452 en 2007.

 

Pour notre commune de Labattoir, elle est passée de 10 796 habitants à 15 339 sur la même période.

 

La densité est de 511 habitants par km2 pour tout Mayotte.

 

Cette densité s'étale de 196 habitants par km2 à Bandrélé à 2 349 habitants par km2 à Labattoir !

 

Source : INSEE

Partager cet article
Repost0
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 08:52

Un laboratoire a annoncé la mise en vente pour 2014 d’un vaccin contre la dengue.

 

La dengue touche actuellement 50 millions de personnes dans le monde.

 

Quelque cent millions de doses seront produites chaque année et le vaccin sera commercialisé tout d’abord dans les "pays prioritaires".

 

Après 15 ans d'étude, cela est une très bonne nouvelle !

 

Véhiculée par un moustique, la dengue sévit principalement dans les pays tropicaux. La France n’est pas épargnée et notamment les départements et territoires d’Outre-mer comme Mayotte, la Nouvelle-Calédonie ou encore la Polynésie. Des campagnes de sensibilisation et des opérations de démoustication y sont menées régulièrement. Depuis le début de l’année, une épidémie sévit aux Antilles. La Guyane connaît une flambée de cas.

 

 

La dengue se traduit par de la fièvre, des maux de tête, des nausées, des douleurs articulaires et une grande fatigue. Quelques éruptions cutanées sont parfois visible ainsi qu’une baisse des plaquettes. La guérison survient généralement au bout d’une semaine. Dans des cas extrêmement rares avec des formes hémorragiques, la maladie peut s’avérer fatale.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 06:41

C'est primordial à Mayotte mais également à l'échelle mondiale !

 

A Mayotte, le taux de remplissage de la retenue collinaire de Combani qui approvisionne le sud de l’île est désormais satisfaisant (83%), et de celle de Dzoumogné, qui posait problème pour alimenter le nord, vient d’atteindre 40% du plein. Mayotte s’en sort bien.

 

La nature vient de nous aider avec de nombreuses pluies mais toutes les années ne seront pas ainsi...

 

Des mesures évoquées par les autorités pour avoir plus d'eau disponible semblent indispensables :

- développer le captage en rivière

- réparer les fuites sur le réseau

- exploiter les forages

- multiplier la capacité de l’usine de dessalement de Petite Terre

- réaliser une 3ème retenue collinaire

 

Mais, à un moment, la Terre ne pourra plus donner assez d'eau face à une consommation exponentielle. Les autorités de Mayotte appellent donc à des gestes qui permettront d’économiser la ressource. Ils feront l’objet d’une grande campagne d’information, de spots télé et d'une note d’information sur les factures d'eau.

 

Quelques conseils simples sont donnés pour préserver la planète pour les générations futures :

- utiliser l'eau de pluie quand on fait la vaisselle ou, au minimum, arrêter l'eau du robinet quand on fait la vaisselle (éviers 2 bacs préconisés)

- utiliser l'eau de pluie pour se laver

- arrêter l'eau du robinet pendant le lavage des dents : un verre d'eau suffit pour rincer sa bouche

- privilégier le besoin naturel dans la nature plutôt qu'user une chasse d'eau à chaque besoin

...

 

Certains de ces gestes peuvent entraîner des réactions du type "C'est sale !" pour ceux qui vivent dans une société qui recherche l'hygiène à tout prix, le zéro risque. Mais ce sont ces réactions qui noircissent l'avenir de notre planète !

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:50

Apprêtées de leur masque de beauté, de leur salouva et de bijoux en or, les femmes se réunissent entre elles dans les villages de Mayotte pour s’abandonner au m’biwi. Au son rythmé de deux claves de bambous qu’elles entrechoquent, les Mahoraises se déhanchent. C’est la danse festive du m’biwi, ont interprétée par exemple lors des cérémonies de mariages pour féliciter la mariée.

                                                                                         

Lors du déba, autre danse traditionnelle et culturelle extrêmement populaire à Mayotte, les femmes se parent de leurs plus beaux bijoux et décrivent de lents et élégants mouvements de mains. Les épaules se balancent voluptueusement en arrière telles des vagues d’un océan paisible, dans un hymne à la féminité et à la douceur envoutante.

 

   

Le wadaha renoue avec les origines africaines de l’île. Cette danse dite « du pilon » célèbre la fertilité. En chantant, les femmes soulèvent adroitement le pilon dans un rythme effréné, le lancent, l’introduisent dans le mortier en bois, et recommencent sans fin…

 

   le pilon est au centre du groupe de femmes  

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:08

Les plus anciennes traces de peuplement à Mayotte remontent au VIIIe siècle. Les premiers habitants seraient des Bantous originaires d’Afrique de l’Est. À partir de XIIIe siècle, l’île entre sous l’influence de clans venus de la côte swahilie et sudarabique. Puis au XVIe siècle, des migrants Chiraziens établissent sur l’île des sultanats. Une grande division va régner sur l’archipel des Comores. Arrive à l’époque des « sultans batailleurs » puis des invasions malgaches. Andriantsouli, ancien roi Sakalave converti à l’islam, qui s’est proclamé sultan de l’île, cède Mayotte à la France le 25 avril 1841.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens