Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 09:49

Jeudi matin dès 4 heures, les habitants de Petite-Terre se sont rassemblées dans le bonne humeur mais déterminés. Dérerminés à faire entendre leurs voix d'usagers pour qu'il y ait le retrait du texte autorisant les hausses des prix des passagers des barges.

Les conseillers généraux se sont rendu sur Petite-Terre dans l'après-midi pour négocier.

La décision a été prise, les tarifs des barges n'augmenteront pas...

Toute l'économie de Petite-Terre aurai pu être chamboulée: qui dit hausse des prix de la barge, dit hausse des prix de tout ce qui vient de Grande-Terre (tout), nourriture, matière première, vêtement...

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 16:36

Depuis 5h ce matin , Petite terre est paralysée par un mouvement de protestation déclenché par la hausse des tarifs du STM ( Service transport Maritime) qui gère les barges pour le compte du conseil général.

les tarifs des barges n'avaient pas été revus depuis plus de 10 ans.


Le déficit du Conseil Général de Mayotte est de 74 millions d’euros, alors celui-ci à commencé à annoncer un train d’augmentation. Ce sont les hausses successives concernant le prix du ticket de barge entre Petite-Terre et Grande-Terre qui ont mis le feu aux poudres. Les « petits terriens » ont le sentiment de faire les frais de l’incompétence des dirigeants de la collectivité. La plupart des usagers prennent la barge chaque jour pour se rendre au travail. L’abonnement annuel passe de 150€ pour un piéton contre 122€ précédemment. Le seul tarif un peu épargné par les hausses puisque les autres prix vont de +50% à + 160% pour les poids lourds!!!!

 

Des tracts pour des manifestions ont été distribué des hier partout (même dans l’école). Ce matin des manifestants ont bloqué le rond-point du four à chaud (brochetti, début du boulevard des crabes), point de passage obligé pour atteindre les deux embarcadères de la barge et de l’amphidrome situés tous les deux sur le rocher de Dzaoudzi.

Le service des barges à été interrompu toute la journée. Jusqu’à l’arrivée du Président du Conseil Général de Mayotte ou des négociations au commencé (vers 15h).


Suite des news dès que j'en sais un peu plus.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:08

A Mayotte, les timbres sont très jolis et font même l'objet de concours. Les meilleurs dessins sont sélectionnés pour devenir un futur timbre.

Pour être valable, un timbre doit obligatoirement comporter le nom de Mayotte.

Les timbres qui viennent de métropole ne peuvent donc pas être utilisés ici.

Les timbres représentent soit des paysages ou des sites remarquables, les arbres et animaux qu'on trouve à Mayotte, ainsi que les événements de la vie mahoraise comme les mariages ou l'habitat.


 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 17:01

Comme partout en France, la Poste est présente sur Mayotte et offre ses services de distribution du courrier mais aussi ses services bancaires.


Le courrier met environ une semaine pour faire le trajet Mayotte-métropole et l'envoi coûte 0.56 € quelle que soit la distance parcourue.

Les bureaux de poste sont assez petits mais leur architecture est d'un style relativement moderne et achevé, ce qui tranche avec le reste...

Il y a 13 bureaux de Poste à Mayotte :



Il faut souvent prendre son courage à deux mains quand on doit aller à la Poste. Celle-ci est souvent bondée. Et il n'est pas rare d'y passer parfois une bonne heure pour acheter quelques timbres, peser une  lettre ou retirer un colis. En effet, la plupart du temps, un seul guichet est ouvert. Une dizaine voire une vingtaine de personnes devant vous, qui ouvrent des livrets d'épargne ou font des tranferts d'argent vers la métropole, ou l'étranger, nécessitant l'aide du guichetier pour remplir les formulaires en français. Donc si vous êtes pressé, inutile d'aller à la Poste...

Aucun tabac-presse ne vend de timbres donc pas le choix : il faut aller à la Poste.

L'idéal est de prendre un bouquin ou bien de profiter de ce moment d'attente pour parler avec les gens.
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 14:31
Nos fournisseurs de poissons au Rond Point du Four à Chaux (lieu du Borochetti) : thon, lambrine... de bons poissons bien frais vidés et découpés devant nous de 16H jusque plus de 21H.
 
Etalage de poissons, les bâteaux sont juste sous le sac bleu à gauche, ci-dessus que du thon



pas d'étalage = carton au sol!! le poisson bleu du milieu est un poisson perroquet. Tout au bout du carton vers les claquettes bleu, il y a du carangue, d'ailleurs le gros poisson juste devant nous tout au bord en est un aussi mes une autre variété. voila les poissons que nous connaissons de nom.
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:32
Depuis de nombreux jours, il y a un mouvement social au port de Mayotte (situé à Longoni). Ce dernier est bloqué par les salariés. Du coup, de nombreux conteneurs sont en attente et d'autres sont carrément repartis et ne livreront rien à Mayotte.

Les agents grévistes demandent une revalorisation financière et la tête du directeur  du port. Ce dernier vient donc d'être appelé à de nouvelles fonctions.

 

Le spectre des crises d'approvisionnement que l'on croyait appartenir à un autre temps se dessine de plus en plus clairement. Si le conflit persiste, l'économie locale risque d'être sérieusement paralysée. Les produits se raréfient sur les étals, et les activités et productions locales, pour la plupart dépendantes des importations, commencent à manquer des ressources indispensables. Le journal Mayotte hebdo est ainsi imprimé sur du papier brillant cette semaine… le conteneur avec le papier habituel étant bloqué à quai depuis près de 10 jours.

 

Le préfet de Mayotte a autorisé la réquisition de cinq personnes, une secrétaire et quatre agents portuaires, afin de libérer dans la journée les conteneurs renfermant des produits de première nécessité, mais aussi les aliments pour bétail. En effet, nombre d'éleveurs avaient fait valoir que leur production se trouverait sérieusement menacée faute d'alimentation dans les prochains jours. Cette opération s'est déroulée dans le calme, sous le regard tout de même d'un important regroupement de forces de l'ordre.

Port de Longoni

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 08:18

Pour aller de Grande Terre à Petite Terre, il faut prendre la barge.
Départ toutes les 30 minutes de 6H à 20H puis chaque heure jusque minuit (jusque 3H du matin les vendredis et samedis).
C'est l'unique moyen de rejoindre Grande Terre, elle arrive directement à Mamoudzou (ville la plus importante de Mayotte). Le voyage dure environ 15 minutes et est très agréable.
Elle accueille aussi bien des passagers (capacité d'environ 320) sur deux étages, que des 2 roues et voitures (5-6 en moyenne). C'est folklorique quand un camion blindé de transport de fonds ou une ambulance la prend avec le moteur qu'il garde allumé. 
La ponctualité est de rigueur.
Il faut éviter de la prendre 1H après qu'un avion a atterri car tous les passagers sont là et la place n'est pas garantie !
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 06:58
Il y a un cinéma à Mayotte. Il se situe à Mamoudzou et a une salle. Cette salle n'a rien à envier à un cinéma métropolitain, que ce soit au niveau du confort, de la qualité du son et de l'image.

Il appartient au Conseil Général.

Il était fermé à notre arrivée mi août car le Conseil Général, très serré financièrement, n'avait pas pu acheter de bandes films...
Il a réouvert à la mi-septembre. Il propose 4 films sur un mois avec une projection par jour en moyenne. Les 4 films étaient sortis en métropole en juin ou juillet 2009.

Nous sommes allés voir "Public ennemies" le 14 octobre. La séance étant à 20H30 et la fin du film à 22H40, nous avons pris la barge de 23H30 (1 seule barge par heure à partir de 20H) pour un coucher à 0H15. Mais c'est très agréable de se promener le soir. On savoure la légère fraîcheur... Et puis on a le temps !

Entre temps, nous venons d'apprendre que le Conseil Général de Mayotte a un déficit de 72 millions d'euros. Il est presque mis sous tutelle. Il n'a quasiment plus le droit de signer un chèque. Du coup, le cinéma est de nouveau fermé depuis le 15 octobre.

Et il ne risque pas de réouvrir de si tôt : pas d'argent pour acheter les bandes films et la commission de sécurité vient de passer et a rendu un avis défavorable...

Peut-être reverra-t-on un film... Inch'Allah !
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 16:36
Vous avez changé d'heure en métropole ce samedi soir.

A Mayotte, nous ne changeons pas : du coup, nous n'aurons plus 1H de décalage mais 2H de décalage ! Vous devrez ajouter 2H à votre heure métropolitaine pour avoir notre heure. Quand il sera 20H pour vous, il sera 22H pour nous.
Donc, évitez d'appeler après 20H heure métropolitaine : nous serons couchés ou sur le point de nous coucher...


Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 17:34

 

L’arrivée chez la mariée

Après une courte prière de l’Imam au seuil de la porte, le marié pénètre dans sa nouvelle maison et rejoint son épouse dans sa chambre. Des cris de joie ponctuent cette étape. Le marié rejoint le salon, la famille proche danse devant lui en agitant des billets.
Dans un coin sont entassés tous les cadeaux en appareils ménagers offerts par le mari à sa femme - cadeau pour que tout le monde puisse voir précisément leur contenu ! Du vulgaire balai à la télé à écran plat.  Un notable ou le cadi prend la parole pour évoquer la généalogie des deux familles et annoncer
la dot.

Le festin

Les hommes et les femmes sont maintenant séparés.

Cotés hommes :

Des femmes appartenant au Shama arrivent de toutes parts avec d’immenses marmites, plats, coupes de fruits. Les plats sont posés sur les tables, les hommes n’ont plus qu’à se servir à manger mais également à chanter, danser et rythmer, avec 2 petits morceaux de bois, le M'Biwi, la danse traditionnelle... Une fois leur repas fini, ils s’en vont. Les femmes débarrassent alors leur table.

Puis c’est le festin du côté femmes :

Elles étaient déjà plus nombreuses et mangeaient à même le sol dans la rue sur des nattes. Elles se servent, mangent, débarrassent, rangent…

Coté famille du marié, autre ambiance :

Assis à table (les hommes de la famille du marié en principe). Mais, autour de la table, il y a quelques jeunes femmes (sœurs ou famille proche du marié) pour servir le repas, débarrasser la table, éventer, éponger la figure des hommes quand ils transpirent trop, chanter... bref, pour les servir. Agréable... À part pour lever la fourchette, pas besoin de lever le petit doigt !!!

 

En fin de repas les femmes chantent, dansent apportent les dotes et font passer un plat en échange d'une rémunération symbolique.

 

Ces réjouissances clôturent les festivités nuptiales !


 

repas des femmes mahoraises (après les hommes et au sol


L’esprit d’entraide

Pour les « grands mariages », mais aussi pour les fêtes religieuses et traditionnelles couronnées de festins, les familles se partagent les dépenses.

D’une manière générale, chaque femme mahoraise fait partie d’une association « Shama ». Elles apportent des « chicowas », c'est-à-dire des cotisations qui leur permettent de s’entraider. Elles s’identifient à travers des chants et des tenues identiques dans chaque Shama.

Tous les soutiens matériels et financiers sont scrupuleusement notés et la famille qui en a bénéficié veillera à faire la même chose pour chaque participant, le jour où ceux-ci organiseront à leur tour le Grand mariage de leurs enfants ou pour tout autre événement traditionnel qui marque le déroulement de la vie de chacun de la naissance à la mort.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens