Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 11:23

Ce sont les propos d’Augusto Soares Dos Reis, directeur de Electricité De Mayotte (EDM, correspondant à EDF à Mayotte).


Il faisait le point sur les économies d’énergie, et de la production d’énergies alternatives sur l’année 2009.


Quelques objectifs sont suivis depuis quelques années :

- la maîtrise de l’Energie

- la gestion des déchets

- la mobilisation des communes

- la construction de bâtiments et maisons plus performants en économies d’énergie


Mayotte a une croissance à deux chiffres, « plus forte croissance de consommation d’électricité de France ».  Or, la centrale électrique de Longoni de 40 MW mise en service en 2009 pourrait rapidement s’avérer insuffisante (le directeur de EDM avait alors parlé d’un projet de 80MW pour Mayotte) et les économies d’énergie sont désormais incontournables.


Voici quelques pistes avancées pour ne pas consommer ou faire des économies d'énergie :

- des maisons mieux protégées du soleil (toitures claires, varangue), plus ventilées, équipées de système de récupération de l’eau et de chauffe-eau solaire

- le photovoltaïque fait un tabac à Mayotte avec 3,8 MW-crêtes raccordés et la perspective de 8 MWc d’ici la fin de l’année, ce qui correspond à 1/5ème de la puissance de pointe sur l’île. « Nous avons plus de projets en cours d’instruction que nous sommes capables d’absorber sur le système électrique de Mayotte. C’est le 1er territoire de France à être en limite sur le photovoltaïque ! »

- la voiture est-elle vraiment nécessaire ?

J'ai envie d'ajouter sur ce dernier point, surtout en Petite Terre alors que tout est à 25 minutes de marche ! Pourquoi plus de 90 % des mzungus ont une voiture et moins de 20% des Mahorais ?


D’autres énergies sont en cours d’étude : l’énergie des courants et l’énergie thermique des mers qui consiste à utiliser la température froide en profondeur pour la climatisation.

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 13:14

Depuis que nous sommes là, les télés aiment venir faire des reportages sur Mayotte : après "Enquête exclusive" et "Reportages", c'est au tour de "Thalassa".

Mais c'est sans doute plus lié à la départementalisation qu'à notre présence...


Ainsi, une équipe du magazine Thalassa a passé 5 jours à Anjouan et 7 jours à Mayotte.

 

Juliette Lambot, la journaliste de l’équipe, explique : « Nous allons monter une émission spéciale Comores, avec plusieurs points phare : la Grande-Comore, les Iles Eparses, le Parc marin de Mohéli et le portrait de Mayotte et d’Anjouan ».


Le gros morceau du reportage est l’immigration clandestine : « nous avons rencontré beaucoup de passagers, clandestins ou non à bord du « princesse Caroline » [bâteau qui relie Mayotte à Anjouan], ce sont autant d’expériences humaines que l’on intégrera au reportage. Nous allons également établir un parallèle entre l’interview du préfet de Mayotte et celui du président de l’union des Comores Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui n’ont pas vraiment la même vision de l’avenir… »

 

L’équipe a enquêté également sur la départementalisation « sans interviewer de politiques, mais en allant au devant des habitants, comme une pêcheuse traditionnelle, une infirmière ... »

 

L’émission sera diffusée le 7 mai.


Ce qui les a le plus marqué : « la joie de vivre à Anjouan ! ».

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 06:54

Les enfants sont partout à Mayotte !


Ils jouent, chantent, s'amusent dans tous les coins.

C'est ainsi qu'on les retrouve toutes les fins d'après-midi sur le quai de la barge en train de faire des glissades et se baigner, habillés dans le plus simple appareil...



P1040822.JPG


 

P1040823.JPG


Quand on se promène dans les rues, ils sortent de tous les coins pour dire des grands "Bonjour" avec un sourire jusqu'aux oreilles !

Très sympa !

Souvent chaque enfant dit plusieurs fois "Bonjour" en faisant coucou de la main. Il faut donc bien s'échauffer la voix et le bras avant de sortir de la maison... Ce serait trop dommage de ne pas honorer leurs salutations !

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 07:32

A Mayotte, en tout cas où on habite, l'animation est permanente.


Déjà la densité de population fait que tout le monde vit à des heures différentes. Et comme cela ne dérange personne de crier dans la rue à toute heure de la nuit ou d'écouter la musique fort sur le téléphone...


Mais c'est comme cela et personne ne se plaint.


Quand une rue est bloquée pour une fête, quand un voisin fait du bruit jusque tard dans la nuit, tout le monde se dit qu'il faut le laisser car le lendemain ce sera sans doute soi-même qui en fera de même.


Les vendredis et samedis soirs sont toujours prétextes à des fêtes très animées qui ne commencent réellement que vers 23H.


De plus, un "bakoko" (papy) habite à notre carrefour et passe ses journées (dès 6H du matin) à rigoler avec tous les passants. Il est surnommé "Louis de Funès". Très sympa ! Il ne parle pas français mais on lui adresse tous les jours des politesses en Mahorais ou en Arabe qui lui font très plaisir.


Parfois, il y des chants des hommes à la mosquée à 30 mètres de chez nous.

D'autres fois, c'est un cortège qui passe devant nos fenêtres, rempli de couleur, avec des chants.


La semaine dernière, une sorte de "retraite aux flambeaux" est passée devant chez nous. En demandant aux participants ce qu'ils fêtaient, aucun a été capable de répondre : ils font juste la fête, c'est tout !


Quelques mzungus (hommes blancs) ont un peu de mal avec cette animation permanente et cela crée des conflits de voisinage, ou bien ils déménagent dans un "ghetto" de mzungus...

 

 

P1040813.JPG

Partager cet article
Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 08:48

 

Pour aller de Grande Terre à Petite Terre, il faut prendre la barge.


En plus que la barge "piétons" dont je vous ai déjà parlé (départ toutes les 30 minutes de 6H à 20H puis chaque heure jusque minuit), il existe 2 autres types de barge :

 

 

P1040378.JPG

 

- l'amphidrome : il peut transporter une trentaine de voitures et ses occupants. Départ toutes les 30 minutes de 5H45 à 17H15 et toutes les heures de 17H15 à 19H15.  L'avantage est qu'il a deux ponts : on peut monter dessus en marche avant et en redescendre en marche avant également (contrairement à la barge "piétons").

 

 

P1040380.JPG

 

- la barge "transport de matières dangereuses" réservée aux camions qui en transportent (camion Total,...) et qui semble partir à la demande.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 07:32

Tous types d'objets volants décollent et se posent à l'aéroport de Mayotte :


DSCN1987.JPG

Des avions de compagnies aériennes

 

DSCN1975.JPG

  Des hélicoptères


DSCN1968.JPG

Des ? (ça a une hélice et pas de cabine fermée)

 

3670991198_c5fa5295b8_o.jpg Et des petits avions d'un aéroclub

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 07:06

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, nous dormions plutôt bien quand...


J'entends des crépitements, des petites explosions, l'électricité se coupe puis reprend 2-3 fois puis se coupe complètement. Cela fait ni une, ni deux : il y a le feu dans la maison. Je fais vite le tour de la maison et des installations électriques : rien à signaler. Je consulte mon téléphone : il est 4 H10. Les petites explosions continuent...


Je vois alors le feu d'artifice par la fenêtre et les voisins qui disent qu'il faut appeler les pompiers. Le feu est sur le poteau électrique à côté de la maison. Les étincelles retombent sur les plaques de tôles qui servent de toit aux voisins.


P1040804.JPG


P1040805.JPG


Les pompiers arrivent puis Electricité De Mayotte (EDM, correspondant à EDF).

Nous pourrons nous recoucher à 5H avec quelques constats à l'appui :

- nous sommes réellement les seuls mzungus (blancs) à habiter dans le quartier

- cela a permis d'échanger avec tous les voisins

- il n'y a pas de stress, pas de panique en de telles circonstances : tout le monde garde son sang-froid et personne ne s'apitoie sur son sort


P1040809.JPG


Suite à ce sinistre, les fils électriques nous ont barré l'accès à la maison : obligés de passer par derrière.


P1040811-1.JPG


Les fils électriques ont bien brûlé et le coffret pour les lignes téléphoniques a fondu.


Nous remercions l'intervention rapide et efficace d'EDM qui nous a permis de retrouver l'électricité dès le vendredi midi et de la société qui nous a redonné l'accès au téléphone et à internet dès le samedi.


Un journée sans internet ne fait pas de mal non plus !

 

On commence à avoir la mentalité d'ici : on ne retient que le positif !

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 06:27

Le 27 avril 1848, le gouvernement de la République française publie les décrets d'abolition immédiate de l'esclavage dans les colonies françaises. Sont concernées essentiellement les vieilles colonies héritées de l'Ancien Régime, dont l'économie repose encore sur les grandes plantations sucrières.


A Mayotte, sultanat musulman tombé sous protectorat français en 1841 et où n'existe aucun planteur européen, le gouvernement avait abolit l'esclavage dès le 9 décembre 1846, sous le règne de Louis-Philippe.


Du coup, le 27 avril (abolition de l'esclavage) est un des jours fériés légaux énumérés par le code du travail de Mayotte.


Toute la semaine, auront lieu de nombreuses manifestations, expositions sur la traite négrière.


Dans chaque Département d'Outre-Mer et à Mayotte, des journées dédiées à la commémoration de l'abolition de l'esclavage permettent de sensibiliser les élèves :

• le 27 avril (Mayotte),

• le 22 mai (Martinique),

• le 27 mai (Guadeloupe),

• le 10 juin (Guyane),

• le 20 décembre (La Réunion).

Partager cet article
Repost0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 07:14

Le lien de l'article précédent n'ayant pas fonctionner je vous remet tout.

 

La préfecture de Mayotte vient de rendre publics les chiffres concernant la lutte contre l'immigration clandestine. Les quotas seront probablement respectés cette année encore.

 

 

 

 

 

La surveillance en mer a permis l'interception de 63 kwassa-kwassas et l'arrestation de 95 passeurs dont la plupart sont condamnés à une peine de prison de un an ; les récidivistes écopent de quatre ans.

Ce sont 1.645 étrangers en situation irrégulière qui ont été arrêtés lors de leur exode vers Mayotte, ce qui représente une moyenne de 26 passagers pour des embarcations prévues pour transporter une dizaine de personnes dans des conditions de sécurité normales.

« Les contrôles quotidiens effectués par les forces de sécurité sur le territoire de Mayotte ont permis l'interception de 5.000 personnes en situation irrégulière ». Ce qui pourrait donc représenter 20.000 arrestations pour l'année 2010, si le rythme reste aussi soutenu. Un nouveau record. Durant le premier semestre de 2009, donc sur une durée double, 6.116 personnes avaient été ''interceptées''.

Les interceptions de ce premier trimestre se sont traduites par 5.337 arrêtés de reconduite à la frontière (APRF) exécutés, représentant 6.645 étrangers ''éloignés''. Ce sont donc 1.308 mineurs (ne pouvant faire l'objet d'un APRF) qui ont été expulsés en trois mois. Au cours de l'année 2009, les services de l'état ont procédé à 19.972 éloignements dont 3.246 mineurs. La préfecture de Mayotte a plusieurs fois été montrée du doigt pour des irrégularités constatées lors de l'éloignement de mineurs. En mars 2009, elle a été condamnée pour « voie de fait » après l'expulsion d'un mineur isolé.

Régulièrement, les association de défense des droits des étrangers dénoncent les conditions dans lesquelles sont arrêtés et retenus les étrangers en instance d'expulsion. La grande majorité sont des Comoriens issus des trois autres îles de l'archipel.

Concernant la lutte contre le travail illégal, la préfecture a relevé 938 contrôles qui se sont traduits par 192 procès verbaux transmis au Parquet. 1932 salariés ont été concernés par ces contrôles.

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 18:42

Je tenais à vous faire partager les propos tenus par le secrétaire général de la préfecture qui mute à Paris au ministère de l'Intérieur, après 2 années d’exercice à Mayotte.


Son discours me touche particulièrement et reflète très fidèlement ce que je pense de Mayotte.


Quelques extraits :

- " (…) je m'apprête à quitter cette île à la fois avec le sentiment d'être soulagé d'un poids lourd, celui de mes responsabilités professionnelles, exigeantes, mais aussi d'un isolement et un enfermement pas seulement géographiques, dans cette île exiguë où la vie est pesante, à l'image de l'humidité et de la chaleur des saisons humides, mais aussi avec le sentiment de quitter un endroit envoûtant, magique, magnifique, où la vie, quoique compliquée, est légère, où mes sens, mes sentiments, ma raison, ma culture ont été chaque jour stimulés, déroutés, remis en cause"

- " (…) la vague migratoire comorienne nous heurte et ne nous laisse aucun choix facile entre accueil humain et protection de notre souveraineté et bouleverse la vie de l'île."

- "Heureusement la réalité mahoraise ne ressemble pas à ce qu'inlassablement et sans grande imagination ni talent, certains médias nationaux se bornent à nous montrer. J'ai connu ici des moments merveilleux, de fraternité, de beauté, d'espoir, de réflexion, qui ont enrichi ce séjour et je le crois ma personnalité."

- "Et puis bien sûr je garderai gravé en moi, la beauté de Mayotte. Le lagon bien sûr, mais j'ai aussi arpenté la brousse de long en large, les montagnes, les crêtes, les mangroves, les champs de Mayotte, ses villages, sont aussi sa richesse et sa beauté et pour moi Mayotte, c'est les deux : le lagon et la brousse."

- "Enfin, il y a une chose que j'ai apprécié ici, par-dessus tout, qui pour moi a tout sauvé dans les moments les plus tendus, les plus difficiles, c'est le rire des Mahorais, leur sens de la dérision, leur facilité à entrer en contact, et à embellir la réalité avec leur humour, si facile et dévastateur. C'est une richesse fondamentale et rare. Préservez-là !"

- "Vous l'aurez compris, j'ai adoré Mayotte et cette période, ce qui n'empêche que je suis content de partir."

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens