Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 16:39

Allez, un petit cours scientifique sur l'humidité relative de l'air.

Ce n'est pas de moi mais tiré de Wikipédia. Par contre, on le vit pleinement !


Définition :


L'humidité relative de l'air (ou degré d'hygrométrie) correspond au rapport de la pression partielle de vapeur d'eau contenue dans l'air sur la pression de vapeur saturante (ou tension de vapeur) à la même température et pression. Elle est donc une mesure du rapport entre le contenu en vapeur d'eau de l'air et sa capacité maximale à en contenir dans ces conditions. Ce rapport changera si on change la température ou la pression bien que l'humidité absolue de l'air n'ait pas changé. L'humidité relative est souvent appelée degré hygrométrique. Elle est mesurée à l'aide d'un hygromètre.


Application en météorologie :

 

Pour que des nuages se forment, et qu'il y ait des précipitations, l'air doit atteindre une humidité relative légèrement supérieure à 100% dans le voisinage des gouttelettes qui se forment. Cette sursaturation est nécessaire pour vaincre la tension de surface des molécules d'eau et ainsi qu'elles s'unissent sur une poussière servant de noyau de condensation. Après que les gouttelettes ont atteint un certain diamètre, l'humidité relative retombe à 100% dans leur voisinage. Ceci se produit normalement quand l'air s'élève et se refroidit.

Typiquement, la pluie tombe ensuite dans de l'air qui n'est pas nécessairement saturé (moins de 100% d'humidité relative). Une partie de l'eau des gouttes de pluie va donc s'évaporer dans cet air pendant sa chute, augmentant son humidité, mais pas toujours suffisamment pour que l'humidité relative atteigne 100%. Il peut même arriver que les gouttes de pluie s'évaporent complètement avant d'arriver au sol si l'air est suffisamment sec, ce qui donne de la virga et aucune précipitation au sol.

L'évaporation de la pluie, en tombant dans l'air, refroidit également celui-ci, car l'évaporation nécessite un apport d'énergie qui est puisé dans l'environnement. Si le refroidissement est suffisant au sol, la température de l'air peut atteindre le point de rosée de l'environnement, ce qui augmente l'humidité relative à 100%. On assiste alors à la formation de brouillard ou de rosée. Cependant, le déficit en eau de l'air sous forme de condensation fait baisser l'humidité absolue dans ce cas.

 

Concrètement, en terme de confort :


Les humains et les animaux à sang chaud contrôlent la température de leur corps avec leur transpiration. En effet, l'évaporation de la sueur entraîne un refroidissement de l'air ambiant ce qui rafraîchit la peau. L'humidité relative de l'air ambiant va influer l'évaporation de la sueur, et donc sur le refroidissement du corps. Un taux d'humidité trop faible va accroître le refroidissement et amplifier la sensation de froid, tandis qu'un taux d'humidité trop important va limiter le refroidissement et donc amplifier la sensation de chaleur.

Selon l’association de professionnels américains en chauffage et climatisation (ASHRAE), il est recommandé de maintenir un taux d'humidité relative entre 30% et 60%.

A Mayotte, pendant la saison d'été austral nous sommes tous les jours entre 62% et 98%, avec une moyenne plus proche de 98% que de 62%...

Partager cet article
Repost0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 14:39

Pour une fois qu'une chaîne métropolitaine choisi de faire un reportage sur Mayotte sans axer sur l'immigration clandestine, on ne va pas se plaindre !

Au programme de l'émission de 26 minutes qui sera consacrée à l'île aux parfums : sortie bateau pour voir les dauphins, kayak dans la mangrove, fabrication du sel à Bandrélé, les tortues à N'gouja et l'ilot M'bouzi et ses makis.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 16:32

Le célèbre Raid Amazones, réservé aux femmes et organisé par Alexandre Debanne, pose ses valises à Mayotte, après La Réunion et le Sri Lanka ! Beau coup de pub pour Mayotte !

 

L’animateur de télévision, Alexandre Debanne, a fait une conférence de presse expliquant que ce Raid n’est pas pour des « femmes guerrières » mais bien pour des « sportives madame-tout-le-monde ».

 

Voici comment il définit son Raid :

« Le raid Amazones est un raid aventure entièrement réservé aux femmes. C’est aussi la découverte d’un pays à travers le sport. L’épreuve sportive aura lieu en matinée, et les après-midi seront consacrées à la découverte du pays et il y aura environ 10% d’équipes locales. »


Trois épreuves sont au programme du raid qui aura lieu du 14 au 20 octobre 2010 : course d’orientation (environ 8 kms), VTT (environ 35 kms) et canoë (20 kms). Il devrait y avoir également du tir à l’arc et une course de pneus, tradition locale.

Le coût d’inscription est de 9 500 € par équipe… Mais tout est compris : billets d’avion, nourriture,… De nombreuses sportives y arrivent en trouvant des sponsors !

Une campagne de publicité aura lieu sur Virgin radio, sur les bus parisiens et dans le métro, sur des chaînes de télévision nationale.


Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant sur http://www.raidamazones.com


Vous êtes nombreuses à être des femmes sportives dans mon entourage, presque « guerrières » dans l’effort… Avis aux amatrices donc !

Partager cet article
Repost0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 14:04

Les résultats des évaluations de CM2 viennent de tomber par académie.


En français, 84% des élèves Mahorais ont des acquis fragiles contre 27% pour la moyenne nationale.

En mathématiques, 77% des élèves Mahorais ont des acquis fragiles contre 33% pour la moyenne nationale.


Mayotte se classe bonne dernière de toutes les académies. La Guyane est tout juste devant…


Pour consulter tous les résultats par académie, cliquez ici.

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 17:44

Voici une petite revue de presse de ce qui fait l'actualité !

Mayotte se développe trop vite pour certaines choses et pas assez vite pour d'autres...


1. La fibre optique à 70 kms et le plus bas débit du monde…

Avec l’arrivée d’un câble en fibre optique, les Comores  bénéficient depuis une semaine du très haut débit pour l'Internet.

Dommage pour Mayotte qui a choisi le chemin le plus long. France Telecom, a choisi d'aller chercher le câble Lion à Diego Suarez, au nord de Madagascar, distant d'environ 400 km. Alors que Mayotte pourrait se raccorder à l’île d’Anjouan qui n'est qu'à 70 km de Mayotte... Ce qui laisse, encore pour deux ans, Mayotte en première position pour sa vitesse de connexion à l'Internet... en partant de la fin !

 

2. Une fonctionnaire d’Etat assermentée qui ne parle pas français…

Au palais de justice, se présente une dame, fonctionnaire d'Etat au service des Douanes Françaises. Cette dame s'approche de la barre suivant le rituel classique et le président de lui adresser la parole pour lui rappeler les termes de son serment avant qu'elle ne lève la main droite et prononce la formule rituelle « Je le jure » conformément à la loi. Or le président eut tout de même un léger haut le corps  en s'apercevant que ladite dame ne parlait ni ne comprenait le français! Quand on pense que pour embrasser une carrière de fonctionnaire d'Etat et qui plus est assermenté, il faut un certain niveau, passer des concours, donc maîtriser la langue de Molière... La vision de cette femme qui est fonctionnaire des Douanes avec tout ce que cela implique, laisse pour le moins pantois. Résultat des courses : une nouvelle douanière assermentée qui ne parle pas le français officie désormais au sein des Douanes Françaises !

 

3. Les pompiers appellent au secours

Le problème du manque de caserne de pompiers devient dramatique.

Dans le week-end, l’éloignement des casernes de pompiers était mis en avant par un fait dramatique, puisqu’un jeune enfant est décédé à Mliha samedi soir dans un incendie provoqué dans son banga par du pétrole lampant.

Créé en 1988 en corps de sapeurs pompiers volontaires, et transformé en corps territorial en 2000, le SIS ne dispose que de deux casernes : l’une à Kawéni, construite en 1998, la seconde à Pamandzi (Petite Terre) qui, selon le rapport du président Douchina, est dans un état pitoyable. « Avec 130 sapeurs pompiers professionnels, Mayotte n’a pas les effectifs pour faire face aux missions de secours » commente le rapport.

Des moyens sont demandés pour faire fonctionner les deux centres actuels et les 4 casernes provisoires que sont Chirongui (actuellement en travaux et qui sera inaugurée en avril 2010), Acoua, Longoni et Kahani.

 

4. Ouverture d'un Mac Donald's à Hajangua

 

Annoncée depuis plusieurs années, l'installation à Mayotte du célèbre clown de la restauration rapide a été confirmée par la Chambre de commerce et d'industrie très récemment. Un restaurant Mac Donald's doit ouvrir ses portes d'ici quelques mois dans le village d'Hajangua.

Comme à son habitude, Mc Do adaptera légèrement sa carte aux spécialités locales. Ainsi, il est prévu un Filet-o-Fish Mataba et un menu Mc Brochetti. Tous les hamburgers sont garantis halals.

 

 

5. Johnny en convalescence à Mayotte, avec son lot de rumeurs…

Le rockeur chouchou des Français est en ce moment à Mayotte, dans la commune de Kani- Kéli, à l'hôtel le Jardin Maoré. Johnny Hallyday est arrivé dans le plus grand secret à bord de son jet privé et aurait prévu de rester une semaine sur l'île aux parfums. C'est avec son épouse Laetitia et ses deux filles - ainsi qu'un impressionnant service de sécurité - que la star a pris ses quartiers sur la plage de N'gouja. Cette dernière ayant été en partie fermée au public afin de garantir une parfaite intimité à Johnny et ses proches. Remis de sa récente hospitalisation à Los Angeles en décembre dernier, qui avait ému la France entière, le chanteur aurait confié à un serveur du Jardin Maoré être particulièrement inspiré par la quiétude de l'endroit et envisagerait même d'écrire un morceau et pourquoi pas tourner un clip !

Apprenant la nouvelle, le directeur du service culturel du Conseil Général, Alain Kamal Martial aurait tenté de joindre Johnny afin de lui proposer d'apparaître en "guest-star" lors de la grande soirée 9 semaines et 1 jour qui doit avoir lieu samedi soir au Cinéma de Mamoudzou, mais le cachet réclamé par l'agent de la star serait équivalent à 25% du budget annuel du service… Laetitia, la jeune épouse du chanteur, aurait quant à elle été aperçue faisant du shopping incognito dans les allées du marché de Mamoudzou...

 

6. Mairie fermée pour factures impayées…

 

La mairie de Koungou a rouvert mardi après près de 10 jours de fermeture. L'édifice municipal ne pouvait fonctionner puisque l'électricité et l'eau avaient été coupées en raison de facture non payées.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 10:47

Une légende de Mayotte

L’histoire de Mtsanga Tsoholé ou « histoire de l’îlot de sable blanc »,

 se situerait au temps des premiers rois, des premiers sultans installés à Mayotte.

 

Tout commence par une lubie, celle d’un roi qui voulait marier sa fille: « Ce roi a décrété que le jour du mariage de sa fille, les invités n’auraient pas à poser le pied à même la terre, qu’ils n’auraient pas à s’asseoir sur les nattes traditionnelles.

En l’honneur de ma fille, a-t-il dit, on étalera du riz partout » raconte un ancien. Et ce roi a tenu parole.

 Avant le mariage, il a ordonné à tous les villageois de piler du riz, jusqu’à ce qu’il juge qu’il y en ait assez. Le riz a été pilé pendant des mois, et même des années avant le jour de la noce.

 « Partout, sur tous les chemins qui menaient à la noce, à la pointe de Saziley, le cortège a marché, chanté et dansé sur le riz… » nous dit le vieux Ali Madi. Gaspillage!

Le riz a effectivement été répandu.

 

 Mais quand le cortège nuptial est arrivé à destination, Dieu a aussitôt répandu sa colère et il a tout anéanti. Selon la légende, le village a donc disparu.

Tout le monde a été englouti et le riz s’est transformé en sable.

Aujourd’hui, l’îlot qui est situé au sud de Sazilé est une véritable attraction, un lieu magique qui suscite des histoires sans fin. »

 

images-copie-2.jpg

Partager cet article
Repost0
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 13:09

Le sucre à M'TSAMBORO

Dans le temps, à Dzoumogne vivaient des gens qui, dans l'agriculture, travaillaient la canne à sucre. Parmi ces personnes, il y avait des gens de la commune de M'tsamboro.

 

Ils ont récolté les cannes et ils ont produit cinq tonnes de sucre. Ils ont partagé le sucre entre les communes de Tsigoni, Bandraboua, Acoua et M'tsamboro. Deux tonnes pour la commune de M'tsamboro, une tonne pour les autres.


Deux tonnes n'étaient pas suffisantes pour la population. Les villageois ont donc donné deux sacs de sucre au chef du village et ils lui ont demandé de trouver une solution.
Le chef du village a décidé, avec ses soldats, de renverser le sucre dans la rivière qui passe dans le quartier M'joukoura.


Le sucre mélangé à l'eau de la rivière fournirait suffisamment d'eau sucrée à tous les villageois ! Le chef a fait appel aux villageois. Les habitants de quelques quartiers étaient du partage et s'installaient sur la rivière pour goûter.


Cependant tous les habitants n'en ont pas profité, car le chef du village avait oublié les autres quartiers.
Ce qui fait que l'histoire est devenue une légende à Mayotte : les gens de M'tsamboro ont maintenant la réputation de consommer beaucoup de sucre.

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 09:13
Vous changez d'heure en métropole ce samedi soir.

A Mayotte, nous ne changeons pas : du coup, nous n'aurons plus 2H de décalage mais 1H de décalage !

Vous devrez ajouter 1H à votre heure métropolitaine pour avoir notre heure. Quand il sera 20H pour vous, il sera 21H pour nous. Donc, évitez d'appeller après 20H heure métropolitaine : nous serons couchés ou sur le point de nous coucher...
Partager cet article
Repost0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 17:04
Revue de presse des journaux d’information : Upanga, Mayotte Hebdo, Les Nouvelles de Mayotte.

 

1. Le mauvais accusé à la barre...

La Cour criminelle de Mayotte jugeait cette semaine un homme accusé d 'avoir violé une mineure. L 'accusé est amené entre deux gendarmes et s 'installe sur son banc. Son avocat arrive, prêt à défendre son client et l 'audience commence. Dans la salle personne ne bronche, pas même l'épouse de l'accusé assise à ses côtés qui est poursuivie aussi. La présidente prend son élan pour démarrer cette première journée de procès lorsqu'elle remarque soudain avec effroi que l'accusé n'est pas le bon ! L'avocat, seul député de Mayotte par ailleurs, n 'avait même pas reconnu son client !

 

2. La vétusté des écoles a encore frappé

     

Mardi après midi, à l'école élémentaire de Tsoundzou 1, un tableau est tombé sur un instituteur, lui occasionnant 10 jours d'ITT. Le dernier passage dans cette école de la commission d'hygiène et de sécurité remonte à avril 2008 et elle avait émis un avis défavorable...

Il y a un problème général de la vétusté des écoles de l'île, qui ne semble par être pris au sérieux par les maires ! En effet, l'entretien et la rénovation des écoles est à la charge des communes.


3. 6 000 enfants sans représentant légal à Mayotte

Les enfants sans représentant légal sur le territoire seraient plus de 6.000 selon Erick Hesler, directeur de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE). Soit le même nombre que sur l'ensemble du territoire métropolitain. Le service du conseil général est débordé par le phénomène de masse et ne peut placer que près de 200 enfants dans une cinquantaine de familles d'accueil. Un chiffre dérisoire par rapport aux besoins exprimés par les associations.

« On ne peut pas régler à nous seuls ce problème d'envergure nationale voire internationale, justifie le directeur. L'ASE n'est pas une association humanitaire, c'est un service public qui n'a pas vocation à s'occuper des mineurs étrangers isolés. »
Quand les parents en situation irrégulière se font reconduire à la frontière, ils préfèrent le plus souvent mentir sur la présence d'enfants sur le territoire, pensant que leur enfant a de meilleures conditions de vie à Mayotte. Un certain nombre de mineurs sont donc délibérément laissés sur l'île, seuls. Dans la majorité des cas, la maman arrive à regagner l'île en kwassa quelques semaines ou quelques mois après.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 08:20

Depuis que nous sommes là, les télés aiment venir faire des reportages sur Mayotte : après "Enquête exclusive" et "Reportages", c'est au tour de "Thalassa".

Mais c'est sans doute plus lié à la départementalisation qu'à notre présence...


Ainsi, une équipe du magazine Thalassa a passé 5 jours à Anjouan et 7 jours à Mayotte.

 

 

Juliette Lambot, la journaliste de l’équipe, explique : « Nous allons monter une émission spéciale Comores, avec plusieurs points phare : la Grande-Comore, les Iles Eparses, le Parc marin de Mohéli et le portrait de Mayotte et d’Anjouan ».

Le gros morceau du reportage est l’immigration clandestine : « nous avons rencontré beaucoup de passagers, clandestins ou non à bord du « princesse Caroline » [bâteau qui relie Mayotte à Anjouan], ce sont autant d’expériences humaines que l’on intégrera au reportage. Nous allons également établir un parallèle entre l’interview du préfet de Mayotte et celui du président de l’union des Comores Ahmed Abdallah Mohamed Sambi qui n’ont pas vraiment la même vision de l’avenir… »

L’équipe a enquêté également sur la départementalisation « sans interviewer de politiques, mais en allant au devant des habitants, comme une pêcheuse traditionnelle, une infirmière ... »

L’émission sera diffusée le 7 mai.

Ce qui les a le plus marqué : « la joie de vivre à Anjouan ! ».

Mayotte commencerait-elle à déteindre sur la métropole : elle perdrait sa joie de vivre ?
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Aurore LEMARCHAND
  • Contact

Recherche

Archives

Liens